Nouvelles des Partis du Socialisme

Le PS

Un petit résumé de la situation des anciens du Parti Socialiste depuis la Révolution Macron. Des liens mis à jour régulièrement vers des articles de l’actualité politique.

Laurent Joffrin
La lettre politique
de Laurent Joffrin
12 octobre 2018

Gauche : s’unir en divisant

Proclamant leur attachement au rassemblement, Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann ont décidé de faire scission de leur parti. Ils quittent le PS pour créer leur petite boutique personnelle qui défendra – une de plus – les couleurs de la vraie gauche. Décidément, cette union par scissiparité est inépuisable : avec le PS, La France insoumise, les Verts, le PCF, Générations et le NPA, c’est la septième formation qui revendique le monopole de la gauche authentique. C’est l’unité façon puzzle. La gauche française applique une maxime biblique bizarrement amendée : décroissez et multipliez-vous !

A vrai dire, l’enseigne Maurel-Lienemann, selon la mode en vigueur dans le commerce bobo, est une boutique éphémère. Il est manifestement prévu que dans leur désir de prendre des positions plus prolétariennes, les anciens porte-parole de l’aile gauche du PS trouveront ces positions sur la liste LFI pour les élections européennes. Eurosceptiques, ils pourront dispenser leur scepticisme dans le confort du Parlement européen, ce qui fera à coup sûr progresser la cause de l’Union. Selon la figure classique du scissionnisme de gauche, en vigueur depuis plus d’un siècle, ils fustigent la trahison de la social-démocratie coupable de ne pas appliquer son programme dans sa complétude. Jusqu’ici, ces équipées ont abouti à des programmes purs et parfaits qu’on n’appliquait jamais faute de majorité. Etrange figure philosophique, qui préfère l’essence à l’existence…

Pour échapper à cette malédiction, Maurel et Lienemann parient sans doute sur une victoire présidentielle de La France insoumise. Ce qui suppose que Jean-Luc Mélenchon réunisse autour de lui une majorité. Et donc, selon toutes probabilités, qu’il recentre progressivement son discours et occupe de plus en plus l’espace de la gauche réformiste, faute de quoi il restera bloqué par une sorte de plafond de verre lié à son discours agressif et à ses idées dégagistes. A vrai dire, on ne se plaindra pas si Mélenchon se rapproche des positions social-démocrates : ce serait une preuve de lucidité. Est-ce possible ? Pas sûr. Un insoumis raisonnable : on touche à l’oxymore. Et comment réagirait la base très «gauche radicale» du mouvement ?

Il y a une alternative à cette improbable transformation de Mélenchon en clone de Blum et de Mitterrand : le retour d’une gauche de gouvernement rénovée. La perspective est lointaine, même si Olivier Faure déploie en ce sens des efforts méritoires. Maurel se réclame d’un nouveau «Front populaire». Rappelons que le Front populaire réunissait le PCF (la gauche radicale de l’époque), la SFIO et le Parti radical : gauche révolutionnaire et gauche réformiste. En dehors des dictatures léninistes, la gauche n’a jamais gouverné que dans cette configuration. Leçon oubliée…

Laurent Joffrin

➡️ lemonde.fr 2018/10/12/le-parti-socialiste-a-l-agonie

➡️ Nouvelobs.com 09/04/2018 : Faure comme Castro etc

L’article à lire : à Aubervilliers, Faure a (beaucoup) parlé

Pour ceux à qui l’information aurait échappé, Olivier Faure est le nouveau patron de la maison socialiste. Une maison en ruines, dont les finances sont exsangues, qui peine à exister dans le débat politique et qui cherche un nouveau toit depuis la vente de son siège rue de Solférino. Voilà pour le tableau général – et un poil déprimant.

Alors ce dimanche à Aubervilliers, pour son premier congrès, le député de Seine-et-Marne, a parlé longtemps, trop longtemps. « J’ai été rocardien, on détestait les fabiusiens qui eux-mêmes combattaient les jospinistes, qui n’aimaient guère les strauss-kahniens, qui méprisaient les hollandais qui abhorraient les aubrystes, qui exécraient les ségolénistes qui se sont séparés des vallsistes, qui eux-mêmes haïssaient les hamonistes. Et j’ai oublié de vous parler des mermaziens, des emmanuellistes, des poperenistes, des chevènementistes. Ces ‘istes’, ces ‘iens’, ces ‘ais’ sont notre histoire, mais admettons-le, ils sont devenus un peu notre boulet », a ironisé le nouveau secrétaire.

Des pointes d’ironie, quelques puchlines à l’adresse de Mélenchon, Hamon, Macron, Wauquiez ou Le Pen et une feuille de route « vraiment à gauche et vraiment réaliste », qui n’ont pas franchement enthousiasmé la salle. La plus belle pique entendue par « l’Obs » pendant et après le discours du nouveau Premier secrétaire : « C’est un supplice […] C’est Olivier Castro [pour Fidel Castro, capable de discourir des heures durant, NDLR] […] C’était très, très pénible, beaucoup trop long. Un discours n’est pas une litanie de citations ». Courage, ce n’était que le premier.

Nouvelles de Benoît Hamon

Benoît Hamon aimerait rebondir avec son nouveau mouvement nommé Génération.S

Fin juin un sondage sur les intentions de vote aux européennes donne :
Générations, la liste du mouvement de Benoît Hamon, est à 3%, celle du PCF et la liste UDI/Agir toutes les deux à 2,5%.

➡️ liberation.fr 29/06/2018 lrem en tete des intentions de vote selon sondage

Le Figaro 30 juin 2018:

<< Benoît Hamon n’a pas de chance. La première convention de son mouvement Génération.s, organisée ce week-end à Grenoble, sera occultée samedi par le match de foot France-Argentine et, dimanche, par l’entrée au Panthéon de Simone Veil. Un an après sa création, Génération.s n’est pas parvenu à percer. Vendredi, le mouvement était crédité de 3 % d’intentions de vote dans un sondage Ifop pour Sud Radio et CNews. Une claque pour Benoît Hamon et les siens, même s’ils font mieux que les 1,5 % qu’ils obtenaient dans une autre étude (Elabe pour BFMTV) publiée il y a un mois. Les écologistes, de leur côté, atteignent 6 %, les socialistes d’Olivier Faure, 6 %, et La France insoumise, 11 %.>>

Quelques articles déjà écrits le concernant :

➡️ Generation.S bourrage des urnes

➡️ justesocialiste.fr : Histoire du socialisme

Le socialisme a pris toute sa force politique dans le combat ouvrier de la fin du XIXè siècle. Mais, il s’inscrit également dans une histoire plus longue de combat pour la dignité de l’homme. En cela il faut inscrire ce mouvement de gauche dans l’esprit des lumières pour la défense de l’humain qui donna à la révolution française la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Pour bâtir cette société plus juste contre un modèle capitaliste et ainsi réaliser la révolution sociale, les socialistes s’engagent dans la voie parlementaire.

Dans cette longue histoire, trois grandes figures émergent particulièrement :

Jean Jaurès, le père fondateur

Léon Blum

François Mitterrand

➡️ justesocialiste.fr 2017/06 la gauche libre pour rallumer tous les soleils

➡️ justesocialiste.fr 2018/06 a gauche je ne vois rien venir

➡️ lemonde.fr 2018/07/01/benoit-hamon-veut-etre-l-anti-macron

A la convention de Génération.s, Benoît Hamon veut être l’anti-Macron

L’ancien socialiste a délivré un discours très offensif en clôture de la convention de son mouvement Génération.s, qui fêtait son premier anniversaire dimanche.

Par Abel Mestre Grenoble, envoyé spécial

Nouvelles de François Hollande

➡️ alain grand bernard : hollande on le savait incompétent on le découvre malhonnête

Un billet de Michel Santo

Le maire de Montredon-des-Corbières, Éric Mellet aussi est aux anges. Il le recevra samedi dans une salle de son pôle culturel (!) « en présence de militants et de sympathisants socialistes ». Faut dire qu’il doit être le seul maire de ce parti à croire encore au retour politique et présidentiel de l’ancien patron du département de la Corrèze. Il le prépare donc à sa manière : avec chaleur ; et espère sans doute un discours inaugural, et fondateur, de pré-campagne. Une résurrection, en quelque sorte, de « François-Président ! » ; ce qui ne manquerait pas de sel devant un hôte chargé, en outre, des « Pompes Funèbres » au Grand Narbonne. Plus tard, dans l’après-midi, c’est à La Redorte que feu le Président fera « un passage à l’exposition d’œuvres d’art contemporain prêtées à la commune par le musée des Abattoirs de Toulouse », précise » l’Indép ». Le musée des Abattoirs ! Mon Dieu, quel programme ! Décidément, François Hollande, n’a rien perdu de son aptitude à se déplacer sous de funestes auspices…

➡️ Contre-regard.com Francois Hollande se déplace dans l’aude sous de tristes auspices

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.