22/02/2022 La victime est condamnée pour s’être défendue lors d’une 5ème agression le 01 avril 2019

08h58:18 Agression verbale et menaces après les avoir dépassé

Je reviens de promenade avec mon chien quand je dois passer entre le mur et la voiture Audi noire du charmant voisin, sa femme étant alors au volant de la 407 grise juste à coté. Pressentant que la situation allait encore être compliquée, j’arrête la consultation de mes mails sur mon smartphone et j’enclenche l’enregistrement vidéo pour au moins avoir le son. Je filme vers le sol en tenant mon smartphone à 2 mains jusqu’à ce que je doive me retourner suite à ses insultes et interpellation.

Écoutez surtout les paroles après les klaxons
Image extraite de la séquence vidéo

08h58:38 Vidéo début agression au milieu de mon allée

Le charmant voisin me poursuit prêt à m’agresser au milieu de l’allée que je partage avec la villa du fond (il n’est plus sur sa propriété). Pour me protéger, mon premier réflexe a été de lui montrer que mon smartphone filmait et d’essayer de le faire entrer dans le champ de ma propre caméra (on voit dans cette vidéo que j’y étais presque arrivé). Il hurle « t’as pas le droit de me filmer » (un comble pour un type qui pose une caméra et filme illégalement l’impasse commune pour protéger ses voitures). Il me défait de ma veste en la passant sur ma tête tout en me cognant tellement fort que sa femme est intervenue en lui criant « arrête, Olivier, arrête, mais arrête, … »
Pour me défendre, j’ai alors saisi ma matraque artisanale (que j’ai eu du mal à attraper étant recouvert de mon blouson par mon agresseur) et je n’ai pu lui donner qu’une seule égratignure à la tempe. Nous tenions chacun le bâton avec nos 2 mains pour éviter que l’autre le reprenne et ne s’en resserve. Plus grand et costaud que moi, il m’a donné des coups de boule en disant « super, tu m’as fait saigner, ça va te couter cher … chérie prend des photos » il m’a collé contre le mur et sa femme en a profité pour me frapper. J’ai évité plusieurs de ses coups de poing en la repoussant avec des coups de pieds. Pendant que son mari me tenait à sa merci « tu vois là, si je veux je pourrais te tuer » je lui réponds « essaye et tu verras ce qui t’arrivera car j’ai donné des consignes s’il m’arrivait quelque chose » (je dis cela pour essayer de l’en dissuader)

Toujours m’immobilisant contre le mur, le mari ordonne à sa femme de récupérer mon téléphone tombé contre le mur du milieu de mon allée, et de le jeter en début d’allée « comme ça on dira qu’il nous a agressé ici ». Elle jette mon téléphone qui tombe avant son palmier devant son entrée .

09h06’53 » : Madame ramasse une 2ème fois le téléphone, referme le couvercle de sa coque de protection puis le rouvre afin de le piétiner sur ordre de son mari

Ci-dessous pour pouvez voir et agrandir chaque photo individuellement. Les photos sont extraites de la vidéo qui ne dure qu’une seule seconde.

Mme casse mes lunettes de vue et me frappe

Sur ordre de son mari, Madame prend un grand plaisir à écraser mes lunettes avec son talon.
Elle a me frappe également au visage pendant que son mari me colle au mur. Je me suis défendu avec des coups de pied, ce qui a beaucoup énervé le charmant voisin qui a dit que la prochaine fois il me tuerait !

Lunettes espion cassées

Retracé des positions et des vidéos

La suite …

Le lendemain, lors de la confrontation au Commissariat en présence de nos avocats, le charmant voisin a nié être à l’origine des hématomes sur mon visage. Sa femme et les pompiers auraient pris des photos et mon visage n’avait pas de telles traces.
Il reconnaît toutefois avoir tenu des propos homophobes.
J’interpelle le Maire via Twitter.

La presse locale mentionne l’agression en page 5 le 04 avril 2019

Depuis la confrontation du 2 avril 2019 au Commissariat, le charmant voisin fait l’effort de se garer plus à gauche devant son SPA et non plus de manière à gêner ma sortie.
Il semble avoir compris qu’il va devoir payer toutes les astreintes prévues par le TGI dans l’ordonnance du 28/12/2018 pour chaque infraction constatée.
Je prépare le dossier pour transmission à mon avocat et revenir devant le juge civil.
Mise à jour du 22/02/2022 : hélas un nouveau juge civil a considéré que le fait que je puisse sortir après plusieurs manoeuvres n’obstruait pas le passage. J’ai donc été condamné à payer des indemnités à Soethoff depuis sa fausse adresse en Nouvelle Zélande.

Usurpation d’identité et diffamation sur Facebook

Le 28 juillet Madame ouvre un compte Facebook usurpant mon identité et contacte plusieurs de mes amis via messenger, envoyant des photos se faisant passer pour une victime.

Il était trop content de pouvoir jouer la victime

Je porte réclamation et je fais annuler ce faux compte par facebook :

J’ai fait fermer ce compte par facebook et j’en ai créé un en représaille

Les marques sur mon visage 6 mois plus tard (début octobre)

Oeil encore marqué au 1er octobre 2019

J’ai été voir Mr Anduze du Service Technique avec mes yeux amochés en lui disant que je tenais le Maire et ses Services de Police Municipale et d’Urbanisme pour responsables de cette situation.

Liens vers vidéos précédentes

Origine du conflit : Permis de construire incomplet, mal contrôlé et division ultérieure non conforme au PLU suivie de travaux non autorisés

Visualisation des constructions et des travaux non autorisés
Agression au marteau, plainte refusée par la police (smartphone filme suite à précédente agression à mon domicile)
Il coupe mes ipomées qui s’accrochent aux branches de son olivier non règlementaire
Taxi ne peut sortir, j’ai été agressé par coup d’épaule ensuite (non visible sur vidéo)
Avant agression, sur la caméra à l’arrière (posée suite à agression à mon domicile)
il s’approche avec la barre de fer
Après violente agression avec barre de fer il dit partir chercher son arme de tir

Menaces permanentes, confortés par le fait que c’est moi qu’on a mis en garde à vue et que le tribunal civil m’a débouté.

Convocation en justice pour le 19/05/2019 à 08h30

Le 13/01/2020 je me rends au commissariat à sa demande et je prends connaissance d’une convocation devant le tribunal correctionnel de Narbonne.
Ce qui ne manque pas de sel c’est que c’est moi la victime et que mes propres plaintes sont visiblement restées coincées dans le tiroir du Procureur.

Outre les faits de l’agression faisant l’objet de cet article, dans laquelle c’est moi qui me suis fait agresser par ce couple et qui me suis simplement défendu, la convocation évoque des faits entre le 16/07 et le 07/09/2018.
C’est vague sauf le 07/09/2018 où c’est moi me suis fait agressé à coups de marteau (voir ci-dessus)

Le dossier du Procureur est absolument incompréhensible et reprend toutes les plaintes mensongères des Soethoff, les SMS et les photos de mon frère (que l’avocate des Soethoff fait passer comme étant les miennes).
Aucun travail d’enquête sérieux pour savoir le vrai du faux ne semble avoir été réalisé.
Devant un dossier qualifié de complexe, les audiences ont été plusieurs fois repoussées dans l’attente de compléments d’enquête de la police qui ne sont jamais arrivés. Que Soethoff mente et indique habiter en Nouvelle Zélande n’empêchait pas la police de me convoquer et de m’entendre, notamment pour toutes les fois où j’ai été refoulé du Commissariat au prétexte que je n’avais pas de certificat médical ou que l’enquête était soit en cours soit close.

Audience du 15/02/2022 Tribunal correctionnel

Après plusieurs reports une audience a enfin eu lieu devant le juge du tribunal correctionnel de Narbonne.
Le procureur et le juge n’ont voulu examiner que cette agression du 1er avril 2019 (il aura fallu attendre presque 3 ans pour passer devant un juge en tant qu’accusé).
Toutefois le juge ne s’est pas gêné pour lire les SMS de mon frère menaçant Soethoeff, émis lorsqu’il a appris que le couple avait forcé ma porte d’entrée, m’avait frappé, exigé l’enlèvement du ma boite aux lettres de « son » poteau. Boite aux lettres finalement arrachée et déposée devant la porte de mon garage. Il me reprochait des SMS que je n’avais pas écrit !

Le juge n’avait pas connaissance que j’avais fait moi même l’objet d’un certificat médical au cours de ma garde à vue, le procureur l’a retrouvé et l’a lu. Il n’a toutefois pas voulu voir la photo de mon visage amoché.

Lorsque le juge me demandait pourquoi j’avais confectionné une matraque avec un burin, il n’a pas voulu voir les photos des agressions au marteau et à la barre de fer de ces agressions précédentes justifiant que je me sentais constamment en danger avec une police qui refusait d’enregistrer mes propres plaintes.

Le juge a lu la fausse déclaration de Soethoff disant que je rayais sa voiture avec ma clef en passant et me demande pourquoi je ne suis pas passé plus loin. J’essaye de lui faire comprendre que c’était impossible en montrant la photo des 2 voitures, tirée de la 1ère vidéo. Presque arrivé dans mon allée, je me suis retourné suite aux insultes homophobes et j’ai levé le smartphone pour enfin filmer son visage. La position des 2 voitures répondait à la question du juge mais ce dernier a refusé catégoriquement de la regarder car pas dans la procédure.
Ces photos et cet article avait pourtant été envoyés par mail au capitaine qui m’avait auditionné pour lui apporter des compléments sur cet évènement. Les 3 vidéos incluant celle dont la photo est issue avait été confirmées lors de mon audition réalisée après la déposition mensongère du couple Soethoff. Mes 3 vidéos montrent clairement que les Soethoff n’ont fait que mentir. Normalement une caméra de Soethoff filme illégalement la voie de circulation. Une enquête basique aurait confirmé nos passages et la destruction volontaire de mon téléphone par Mme Soethoff.

J’ai vraiment eu le sentiment de me retrouver devant un juge hostile qui voulait gober les mensonges de Soethoff. Je n’ai pas senti la moindre volonté d’écouter mes réponses et de rechercher la vérité.
J’ai immédiatement compris que la sentence me serait défavorable la semaine suivante.

Le jugement du 22/02/2022

Le juge me condamne à 3 mois de prison avec sursis.
Le 13 aout 2022 je suis toujours en attente du document officiel !
Il est bien évident que nous allons faire appel et demander au Procureur de poursuivre le couple Soethoff pour tous les faits qu’il n’a pas voulu aborder.
Je suis peut être naïf mais je continue à croire que Justice me sera rendue, même à Narbonne.

Pour rappel résumé des différentes agressions :

  • 29/06/2018 : forçage de ma porte d’entrée, coups sur poitrine et ordre d’enlever ma boite aux lettres de « son » poteau (détruite ensuite le 15/07/2018 par Soethoff) il dira devant témoin que je n’ai pas de preuve et c’est hélas vrai.
  • 07/09/2018 : coups de marteau sur véhicule en sortant de mon allée (annonce me faire partir et de me ruiner en frais de justice). Mon smartphone filme toute la scène (cette fois ci j’ai la preuve)
  • 12/09/2018 : coup d’épaule lors du taxi bloqué (certificat médical)
  • 24/10/2018 : coups de crosse de chantier sur mon véhicule en me demandant de sortir du véhicule. Le voyant arriver je sors mon arme en plastique, il lâche sa barre de fer en disant « ah,tu veux voir un vrai pétard ? »
  • 01/04/2019 : Insultes homophobes avant poursuite et agression physique dans mon allée. Destruction volontaire de lunettes et de mon smartphone par Mme sur ordre de son mari pendant que j’étais immobilisé contre le mur. Cet article est écrit pour prouver la vérité et les dépositions mensongères du couple Soethoff.
  • 13/09/2019 : Jet de pierre depuis son toit terrasse. Police Nationale venue sur place. Aucun PV de fait signalant notamment que Soethoff s’est permis de voler mon smartphone posé sur mon siège passager devant le policier qui a insisté pour qu’il me soit restitué. J’ai fait un certificat par mon médecin montrant l’impact de la pierre dans le bas de mon dos.

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.